The Departed

Histoire : 🔗

Frank Costello est un mafieux fièrement irlandais de Boston qui récupère une jeune mioche qu'il prend sous son aile. Il l'aidera afin qu'il devienne un flic afin d'avoir une taupe.

En parallèle de ça une nouvelle recrue flic se retrouve à devoir infiltrer la mafia de Costello.

Ressenti : 🔗

Un film qui vous accueille par Gimme Shelter des Rolling Stones c'est plutôt bon signe, non ? On a là un casting en or avec du Di Caprio opposé à Matt Damon, un Jack Nicholson qui s'éclate, Marky Mark qui joue les durs, Martin Sheen le gentil flic qui bosse avec un Alec Baldwin tout aussi intègre. La touche féminine revient à Vera Farmiga. On passe son temps à faire “Ha il est là aussi !”.

Bon bha que dire ? C'est un bon gros Scorcese des familles. Des mafieux qui mènent leur barque comme des as, un jeu du chat et de la souris entre les flics et les mafieux. Un long film avec un scénar en béton, une tension infligée aux personnages ainsi qu'au spectateur jusqu'à la fin.

spoils !

Rhoo je l'ai pas vu venir la mort de Di Caprio ! Tellement rapide et surprenante ! En l'espace de dix secondes tout se renverse.

Et puis habituellement, Di Caprio ne meurt pas dans les films de Scorcese… Que s'est-il passé ?

Marky Mark a le dernier mot au final. Tous les autres sont morts… ça fait un sacré paquet quand même.

Les images sont vraiment belles, il y a d'ailleurs quelques plans à la demi-bonnette particulièrement joli (surtout celui avec Matt Damon proche au téléphone et Vera Farmiga dans le fond). Ouai j'ai une fixette pour cet effet visuel parceque c'est facilement ratable ou alors très visible, mais là c'est vraiment bien placé et nickel donc j'adore.

Bon globalement j'ai beaucoup aimé, mais … je le trouve quand même moins sympa qu'un Casino ou un Goodfellas. On est pourtant assez proche, mais ce que j'aime mieux dans ces deux films, c'est que ce sont des histoires sur une plus longue période. On voit bien les personnages qui grandissent/évoluent/changent ou au contraire s'obstinent pour arriver à leur perte ou à leur gloire. Là c'est bien plus condensé. Ça se passe pendant quoi ? Un an voir deux ?

Dans ces deux autres films, j'ai vraiment l'impression d'être face à une sorte d'Histoire avec un H majuscule. Avec des personnages ultra charismatiques et toute une épopée qui dure sur des années voir des décennies (alors que pas tant que ça non plus). On a des personnages qui passent du ptit couillon venu au haut de l'échelle. Alors que là… bha ça me fait plus récit d'une bonne grosse enquête mais pas plus. C'est pas la même dimension. Ça reste quand même un super film, mais j'ai moins l'impression d'un récit dantesque.

Je ne sais pas si cette impression est dûe uniquement au film mais plus au fait que j'ai connu ces deux autres films il y a bien plus longtemps et qu'ils me sont cultes alors que là c'est un film que je viens juste de découvrir. Je suis ptet plus blasé et donc j'ai pas reçu une énorme claque en découvrant ce film alors que quelques années auparavant j'aurai été scotché ? Je ne sais pas.