The Godfather

Je vois ce film pour la première fois cinquante ans plus tard. Et c'est vrai que c'est un sacré film.

Du haut de ses trois heures, j'ai découvert l'origine de très nombreuses références que j'ai croisés dans tout un tas d'autres œuvres. Et du coup le fait de ne le découvrir que maintenant, pas mal de trucs paraissent clichés, ou prévisibles. Mais faut garder à l'esprit que c'est lui qui a créé ces clichés.

C'est le premier épisode d'une trilogie. On est donc entre 1945 et 1955, la fin d'une époque, le vieux Vito Corleone va passer le flambeau car … bha il est vieux. Et c'est marrant, mais ce film c'est aussi le film qui a enterré les anciens films de mafioso et qui les a désormais dépeints différemment. Il les a rendus plus respectables, plus hype. Une ancienne génération d'œuvre qui laisse sa place à une nouvelle avec également de nouveaux acteursa comme Al Pacino qui va devenir un gangster récurrent.

Le film a un rythme assez lent où l'on est souvent étouffé. Le cadre est souvent reserré avec des personnages coincés/enfermés/cernés par d'autres acteurs. On est souvent oppressé silencieusement malgré les bonnes manières et les politesses. C'est régulièrement malaisant et la tension est lourde. On sait jamais quand ça va partir.

Les acteurs ont tous des trognes mémorables. Les environnements passent de la baraque luxueuse au troquet pourri de New-York avec un ptit détour dans la campagne italienne. C'est superbe, on a l'impression de voir un documentaire d'époque par moment. On voit de bonnes vieilles bagnoles bien brillantes, des rues bien typiques avec sa borne incendie pétée qui arrose les mômes, le baptême à l'église, l'hôpital désert. D'ailleurs énoncés comme ça, on pourrait croire des niveaux d'un jeu vidéo. (Rhaaa du coup ça me rappelle le bon vieux Mafia que j'avais adoré à l'époque avec ses superbes graphismes et tout son univers…)

Bref, j'ai vraiment beaucoup aimé ce film, j'espère que la suite continuera bien l'histoire ! C'est dur d'en parler plus sans dévoiler de morceaux de l'histoire et justement c'est justement l'un des points forts du film. Elle est (maintenant) classique mais c'est parceque franchement elle est superbement bien ficellé et tout et donc souvent repompée/imitée.