The Lighthouse

On a là un film bien singulier. C'est un film en noir et blanc avec un format d'image presque carré et un son en mono.

C'est un film atmospherique, oppressant, calme mais éprouvant. Très psychologique et plein de références assez obscures pour moi.

C'est l'histoire de deux mecs qui doivent s'occuper de leur phare pendant un mois. Loin de tout, bravant des tempêtes, en autarcie.

Petit à petit l'alcool coule à flot, les relations ne se détendent pas et la folie guète. On ne sait pas exactement lequel deviendra fou en premier, lequel résistera le mieux. Lequel devra tuer l'autre.

Bref, c'est vraiment très sympa.

Dans les références complexes, c'est apparemment beaucoup basé sur des mythes grecques et ça permet de mieux expliquer le dénouement. SPOIL -» En gros Robert Pattinson est calqué sur Prométheus et Willem Dafoe sur Proteus. Proteus est un dieu de la mer et Prométhéus un titan ayant défié les dieux en leur volant le feu (la lumière du phare). Pour le punir, les dieux attachèrent Proemetheus a un rocher où chaque jour ils envoyèrent un aigle lui bouffer le foie (la scène finale des mouettes lui bouffant la panse).