The Night House

Histoire :

Le mari de Beth s'est suicidé et bha forcément elle ne le vit pas super bien. De retour chez elle, elle tente de faire face mais d'étranges phénomènes ont lieu la nuit.

Elle commence à en parler à ses amis mais surtout elle commence à fouiller les affaires de son mari. Elle tombe sur une photo d'elle où elle ne se reconnait pas.

Ressenti :

Dis donc ce film a pas mal de trouvailles sympatiques. Pourtant le film d'horreur est un domaine où il est très difficile d'innover et d'apporter de nouveaux concepts mais là c'est le cas.

C'est vraiment joli à regarder et une partie de son concept est de jouer sur les reflets/ombres mais surtout les perspectives. Et là faut avouer que c'est finement travaillé au point où je me demande si je n'ai pas raté tout un tas d'éléments un peu trop subtils.

Rebecca Hall est une sacrément bonne actrice. Elle parvient à incarner une femme blessée et fragile mais qui ne se démonte pas non plus. Elle a un rôle vraiment super chouette à contrecourant de ce qu'on rencontre dans les films d'horreur.

La réalisation est chouette, le jeu aussi et l'histoire est vraiment cool. Sauf la toute fin qui m'a quelque peu déçu. Bon la destination importe peu vu que le voyage était cool. D'ailleurs je m'attendais constamment à ce que le film cède à la facilité et dans l'horreur basique à base de jump scare ou de gore ou de conneries du genre mais non.

Tout se passe lentement, afin d'instiller une atmosphère pesante avec des montées en suspens lentes mais dans la durée. Il n'y a que très peu de moment où ça retombe et c'est pour mieux repartir ensuite pour nous amener à un final … assez peu satisfaisant.

Voilà, je recommande pour ceux qui veulent un ptit film d'horreur pas choquant, pas gore, presque relaxant.