The Number 23

Histoire :

Walter suit les conseils de sa femme et lit un livre qu'elle lui propose. Il développe très vite une obsession et pense être le sujet du livre à cause de certains détails assez proches de sa vie.

Son obsession se transforme progressivement en parano où le nombre 23 revient constamment.

Ressenti :

Jim Carrey incarne ici un rôle sérieux mais au contraire de l'excellent Truman Show, le film est ici bien plus sombre en flirtant presque avec l'horreur. Et bon, il s'en sort bien, lui, mais le film … bof bof bof.

J'avais vu ce film peu de temps après sa sortie et j'avais bien aimé. Mais là en le revoyant quinze ans plus tard je me suis bien fait chier. J'ai réellement pas accroché.

Le rythme est très inégal. C'est même plutôt lent et le film tarde vraiment à nous éclairer sur le chemin qu'il prend. Et plus ça avance moins c'est intéressant en fait.

Ça joue beaucoup sur le mystère, la confusion et … bha. C'est pas vraiment réussi. Et le dénouement final est tellement gros que franchement ça passe pas du tout.

Ha et puis qu'est-ce que c'est moche ! Ptain visuellement ça fait super cheap avec des couleurs gueulardes, des lumières crasseuses. Rhaaa franchement il n'y a vraiment que l'affiche qui est à peu près regardable. Les filtres visuels sur les flashbacks sont particulièrement dégueux.

Le scénar pas ouf et la photo dégueu m'ont rendu le visionnage chiant. J'étais content que ça finisse.