Tenacious D in The Pick of Destiny

Histoire :

Gamin, Jack Black quitte le domicile familial un peu trop chrétien pour mener sa vie de rockeur par lui-même. Il arrive (après quelques détours) à Hollywood où il tombe dans la rue sur un artiste qui le transcende immédiatement : Kyle Gass.

JB insiste pour monter un groupe ensemble ou au moins être son disciple mais ce dernier ne se laisse pas convaincre. Le soir, JB se fait attaquer par des voyous et est récuperé par Kyle qui justement passait par là.

Ressenti :

Une bonne grosse comédie qui tâche et qui parle de musique et surtout de rock.

Je ne suis pas particulièrement fan du groupe Tenacious D. Biensûr j'aime beaucoup Tribute mais sinon c'est sans plus quoi. Par contre Jack Black m'a toujours intrigué pour sa folie apparente. Il a très souvent des rôles de tarés, son groupe musical est assez déjanté et il a une chaîne youtube où il est également pas mal déchaîné.

Ce film est donc le support de leur second album qui porte le même nom. L'histoire est assez simple mais efficace mais ça a été un flop total. Pourtant même si c'est pas finaud, ça reste bien drôle et il y a un gros paquet d'invités.

On retrouve un peu toute la sphère gravitant autour de Jack Black. Il y a Tim Robbins (JB a été dans son école de thêatre), Ben Stiller (ils sont potes et fait régulièrement appel à lui pour ses films). Mais plus globalement des musicos divers et variés comme Meat Loaf, Dio himself, la guitare de Dimebag Darrell (ça compte ?), Dave Grohl et probablement d'autres que j'ai raté.

Le début du film commence avec un Jack Black enfant et franchement le gamin choisi colle parfaitement je trouve.

Contrairement à des comédies plus classiques, ici pas mal de blagues tourne autour de la musique et plus précisément du rock. Et je dois avouer que ça fait globalement mouche. Mais tout de même, le passage des lasers bien qu'ultra débile m'a fait exploser de rire. Je ne m'attendais tellement pas à ça. L'idée (ouai je vous tease) déjà est bien conne, mais en plus d'avoir filmé/réalisé ça… Ça en devient du génie je pense.

Bon, le film n'est pas trop long heureusement.

Ça se laisse regarder mais ne laisse pas un souvenir éternel.