The Return Of The Living Dead

Histoire : 🔗

Alors que c'est son premier jour, Freddy découvre que dans le sous-sol de son entreprise contient un étrange tonneau. Il en discute avec son collÚgue qui lui apprend qu'il contient un mort revenu à la vie des suites d'expériences militaires.

Alors qu'ils sont en train de regarder le dit tonneau, une mauvaise manip a lieu : du gaz s'Ă©chappe ainsi que le mort-vivant.

Les deux employés parviennent à contenir le zombie mais ne peuvent le tuer malgré leurs efforts. Ils font intervenir leur patron qui décide de cramer le monstre dans le crématorium de son pote à la morgue de l'autre cÎté de la route.

Ressenti : 🔗

Ce film ne fait pas partie des films de zombies de George A Romero. Celui-lĂ  est d'ailleurs un concurrent sorti la mĂȘme annĂ©e que Day of the Dead et ici ce sont bien des “living dead” ! Ces zombies lĂ  ne meurent pas quand on leur pĂšte la tĂȘte, les diffĂ©rents morceaux dĂ©coupĂ©s continuent de vivre mĂȘme aprĂšs sĂ©paration. Ces zombies peuvent ĂȘtre assez rapides et ils sont d'ailleurs dotĂ©s de la parole. Ils sont mĂȘme plutĂŽt intelligents au point de monter des embuscades pour piĂ©ger leurs victimes.

Le ton du film est d'ailleurs beaucoup plus comique sans pour autant en faire une pure comédie. C'est un film plus léger un peu moins gore mais du coup bien plus fun. Le film est vraiment trÚs typé années 80 et ça lui donne un aspect trÚs agréable à regarder. Les looks des persos et les musiques sont tellement ancrés dans leur époque qu'on croirait presque une parodie des années 80. C'est un régal !

On suit deux groupes de personnages, les adultes qui sont assez dĂ©rangeants : ils bossent avec des cadavres, ils font des blagues dessus, ils 
 heu 
 sont juste assez bizarre. À cĂŽtĂ© de ça, on a une bande de jeunes avec tous un pur look (j'aurai aimĂ© un film rien que sur eux !) qui vont faire les cons dans le cimetiĂšre (ça inclue se foutre Ă  poil devant le monde pour certaine o___O ) d'Ă -cĂŽtĂ©. Ils seront comme vous vous en doutez aux premiĂšres loges.

Le jeu des acteurs est pas ouf, mais au final ça renforce la part de comédie du film donc c'est pas spécialement dérangeant. D'ailleurs j'avoue moins apprécier la vision des zombies de ce film. Leur cÎté immortel les rend bien plus menaçant et il ne peut y avoir qu'une conclusion trÚs négative au final.

D'ailleurs contrairement aux films de Romero, ici, les effets spĂ©ciaux sont bien moins impressionnants. Ça reste potable hein, mais voilĂ .

Je ne pensais pas m'amuser autant avec ce film.

spoil J'ai trouvé la fin un peu rapide voir baclée.

Le principe de nuker une ville pour Ă©radiquer la propagation je veux bien le concevoir mais lĂ  c'est fait avec tellement de froideur et sans rĂ©flĂȘchir plus que ça
 Et puis ça arrive tellement vite que 
 ça fait un drĂŽle d'effet. J'imagine qu'il y a eu pas mal de coupe au montage pour que ça arrive Ă  ce rĂ©sultat, c'est un peu dommage. Et puis ça tranche radicalement avec le reste du film.

Tiens d'ailleurs, ici l'action se déroule à Louisville Kentucky. Cette ville sera trÚs bientÎt inclue dans le jeu Project Zomboid qui se déroule pour l'instant juste à cÎté. J'imagine que le choix de la ville n'est pas au hasard ^__^