They Live

SUBSCRIBE TO RSS

Histoire : 🔗

John arrive à Los Angeles avec son ptit sac à dos et c'est tout. Les temps sont durs, il n'a rien et il y a assez peu de boulot. Au culot il se rend sur un chantier où il parvient à se faire embaucher.

Le soir venu, il sympathise avec un collègue qui lui propose un endroit où il pourra passer la nuit. Il découvre un camp d'infortunes où les gens s'entraident dans un terrain vague. Il remarque cependant d'étranges allers/venus dans l'église jouxtant la zone.

Il s'y rend et se rend compte que les bruits de cérémonies sont des enregistrements et que l'église sert pour du trafic mais sans trop savoir de quoi exactement.

Le lendemain, il y a une descente de flic vraiment musclé où ils défoncent le camp et violentent tout le monde et attrape les réfugiés de l'église. Après avoir pris la fuite, il retourne le lendemain dans l'église et y trouve un carton qu'il embarque. À l'intérieur il trouve des paires de lunettes de soleil. Déçu il jette le carton et embarque tout de même une paire pour lui.

Une fois revêtue, il se rend compte que les lunettes lui permettent de voir le monde différemment. Les messages de pubs laissent leur place à des injonctions explicites à la consommation et à l'asservissement. Mais ce n'est pas tout : certaines personnes ne ressemblent pas vraiment à des humains.

Ressenti : 🔗

Un très bon film de John Carpenter qui est référencé un peu partout. Le film est très cool avec son concept simple mais excellent.

John Carpenter était à ce moment dans le creu de la vague. Il a fait un four avec Big Trouble in Little China et du coup il ne peut plus se permettre des gros budgets. Exit Kurt Russell, l'envergure du film est bien moindre mais sans toute fois être ridicule. C'est même une sacrée prouesse d'être parvenu à avoir autant de scènes d'actions, de véhicules, d'acteurs, d'effets spéciaux et tout malgré ses 4 pauvres petits millions de dollars de budget. C'est au contraire un film assez généreux dans ce qu'il propose.

L'ambiance est très prenante. On a déjà une image des USA assez peu ragoutante. Le réalisateur joue beaucoup sur le contraste entre toute une frange de la population dans la pauvreté qui se démerde pour subsister quand à côté de ça, il y a une avalanche de pub pour des futilités. Le message n'est pas subtil, le film critique haut et fort le capitalisme. C'est assez ironique de voir que c'est devenu une ligne de vêtement hors de prix…

spoil

Les lunettes permettent de voir la réalité. Et c'est donc l'occasion pour notre protagoniste de se rendre compte que l'élite du pays a été remplacé par une race d'alien anthropomorphe. Ces derniers sont en train d'envahir notre planète en nous asservissant via des messages subliminaux et des ondes.

Notre héro, fini par rencontrer une résistance qui est au courant et qui a pour but stoper l'émétteur ce qui permettra à tout le monde de voir la réalité.


Bref, contrairement à ce que les ptits nazillons nous font croire, oui il y a bien un grand remplacement mais ça vient de la haute société conservatrice et capitaliste. safé réflechir

Bon, bha comme d'hab, la BO est signée par Big John himself. On a donc droit un peu tout le temps à de la musique assez subtile avec de longs morceaux que j'aime bien. Ouai je suis pas difficile, j'aime quasiment toutes les ziks du monsieur.

Le titre français est Invasion Los Angeles. Merci le spoil. En anglais c'est déjà un poil plus vague au moins.

Après, autant j'adore le début, autant la fin me laisse sur ma faim. Je ne sais pas trop mais j'accroche pas trop. C'est pour ça que je ne lui mets pas un "excellent".

Un détail qui m'écorche c'est la résistance qu'oppose tout le monde. À la moitié, on a le droit à une bonne grosse scène de baston. Les deux brutasses s'affrontent en s'éclatant bien la tronche. Cette scène est d'ailleurs étonnante pour ce genre de film. Mais du coup pourquoi ils se frittent ? Juste parcequ'un des deux ne veut pas mettre les lunettes de soleil magique. Merde, c'est quoi le risque ? Ça prend trente seconde à tester…

J'aime beaucoup l'allure de "they".