Time of the Gypsies

Histoire : 🔗

Perhan est un jeune rom vivant avec sa ptite sƓur, son oncle et sa grand-mĂšre. Sa ptite sƓur a une difformitĂ© aux jambes et nĂ©cessite une opĂ©ration mais ils n'ont pas de sous.

Sa grand-mĂšre Ă©tant guĂ©risseuse, elle sauve la vie d'un gamin de leur bidonville qui s'avĂšre ĂȘtre de la famille d'Ahmed. En Ă©change, la grand-mĂšre demande Ă  ce qu'Ahmed (qui est plus riche que les autres habitants) d'emmener la gamine et Perhan Ă  l'hĂŽpital de Llubjana. Perhan doit l'accompagner.

Ressenti : 🔗

Hmm quel film glauque. Ça commence comme un film un peu lĂ©ger et humoristique mais plus ça va moins ça va.

On suit donc la vie de Perhan et c'est loin d'ĂȘtre ragoutant. Le pauvre garçon vit dans un bidon-ville avec un oncle complĂštement tarĂ©, des voisins guĂšre mieux. Il y a notamment un mec qui accroche sa femme en l'air quand celle-ci gueule de trop


Leur quartier est jonché de boue, c'est tristoune à souhait. C'est vraiment la grosse déprime. Tu as des mioches malades, pas grand-monde digne de confiance, de l'alcoolisme, de la prostitution


spoils total

Rhhhooo sérieux c'est un destin assez horrible. Donc Perhan tombe amoureux d'Azra en début de film. Pas de bol, la mÚre d'Azra n'est pas de cet avis et refuse leur marriage.

Perhan part avec sa ptite sƓur Danira avec Ahmed pour l'hĂŽpital. Ils se promettent de rester ensemble mais arriver sur place Ahmed lui dĂ©voile qu'il ne peut pas rester avec elle et qu'il doit se rendre en Italie avec Ahmed pour gagner sa croute pour patienter. La sĂ©paration est logiquement douloureuse et dĂ©chirante.

Arrivé à Milan, Perhan comprend qu'Ahmed pousse les gamins à la mendicité, les meufs à la prostitution et les plus grands à divers larcins. Lui qui souhaitait une vie rangée et legit ça ne lui convient pas. Il finit par se résoudre à quelques vols pour éviter les violences d'Ahmed.

Ahmed fait construire deux maisons au bidonville de Skopje, une pour lui et une pour la grand-mĂšre de Perhan en plus de payer les soins pour Danira. Mais il se dispute avec ses frĂȘres et fait un AVC et seul Perhan prendra soin de lui Ă  ce moment-lĂ . Ça poussera Ahmed Ă  dĂ©signer Perhan comme le nouveau chef de la bande.

Alors qu'il doit trouver (acheter, hein) des nouveaux mioches pour bosser dans le camp, il profite de son voyage pour retourner voir sa famille au bidonville. Il découvre qu'en fait une seule maison est construite et qu'Ahmed s'est foutu de sa gueule depuis le début. Il retrouve Azra enceinte mais est persuadé qu'il n'est pas le pÚre. Il propose de se marrier à la condition d'abandonner le bébé car il ne veut pas d'un bùtard et propose un ptit pacson de pognon à la mÚre. Cette derniÚre accepte.

Ils retournent en Italie tous les deux et lors de l'accouchement Azra meurre. (ouai décidément rien ne va dans cette histoire). La planque de pognon qu'il avait est détruite par une innondation. Il se retrouve sans femme, sans maison, sans pognon et en plus Ahmed disparait sans prévenir.

Il parvient Ă  apprendre qu'Ahmed se serait barrĂ© avec son mioche Ă  Rome. Il apprend Ă©galement que sa sƓur Danira n'a jamais eu le droit prĂ©vu et qu'elle a juste Ă©tĂ© enlevĂ©e par Ahmed pour mendier. (non non ça ne s'amĂ©liore toujours pas)

Alors qu'il cherche dĂ©sespĂ©rĂ©ment Ahmed Ă  Rome, il reconnait au loin sa voiture et aperçoit sa ptite sƓur en sortir. Il la retrouve et elle le mĂšne au camp d'Ahmed oĂč ils retrouvent Perhan (junior, son fils). Ils s'enfuient ensemble mais Perhan sĂ©nior les laisse dans le train et retourne au camp.

Bon j'en ai pas parlĂ© auparavant mais il a un pouvoir surnaturel de tĂ©lĂ©kynĂ©sie. C'est pas ultra puissant mais il arrive Ă  faire bouger des canettes, des couverts Ă  distance. Il s'en sert pour mettre un coup de fourchette Ă  Ahmed au beau milieu d'une fĂȘte et Ă  trucider un des frangins d'Ahmed. Malheureusement il se fait tirer dessus et 
 meurt.


Wow c'est dur. Et c'est vraiment de plus en plus dur.

C'est une sacrĂ©e Ă©popĂ©e et un dĂ©tail marrant c'est qu'ils ont rĂ©ussi Ă  vraiment donner l'impression qu'il se passe des annĂ©es et que donc les personnages grandissent juste par le jeu d'acteur. DĂ©jĂ  Perhan ça le fait pas trop mal entre le dĂ©but et la fin du film on a vraiment le sentiment qu'il a grandi. Mais c'est d'autant plus impressionnant pour Danira qui 
 bha elle Ăšst trĂšs jeune physiquement. Elle a vraiment un corps de gamine mais quand on la retrouve Ă  la fin du film, son jeu d'acteur est tellement diffĂ©rent que l'illusion passe vraiment trĂšs bien.

Bon bha du coup je suis assez mitigé sur le film. C'est ptet trop sordide à mon goût.