Videodrome

Histoire : 🔗

Max est sur un coup : il capte une émission vidéo hardcore de torture porn. Il tient une ptite chaßne de télévision spécialisé sur le contenu de niche comme la violence et le porno.

Il est de plus en plus obsédé et souhaite en savoir plus et trouver l'origine de ces vidéos.

Ressenti : 🔗

SacrĂ©e dĂ©couverte. C'est un bordel ce film, c'est original, dĂ©rangeant, ça a de la gueule avec des effets spĂ©ciaux trĂšs cool. Il y a notamment des scĂšnes de body horror remarquables ! Bon, si vous connaissiez pas, avec ces quelques indices, il y a moyen de deviner le rĂ©alisateur : đŸ„ roulement de tambour đŸ„ David Cronenberg !!

J'ai pas vu beaucoup de ces films mais je compte y remĂ©dier assez vite. Je commence par celui-ci parceque je voulais goĂčter Ă  une pĂ te 80s et que j'ai dĂ©jĂ  vu les autres de cette dĂ©cennie. Et puis j'en avais entendu du bien, donc hop l'excuse Ă©tait toute trouvĂ©e.

J'ai trouvé que c'était le bordel, j'ai pas tout capté, en plus les conditions de visionnages n'ont pas aidé. Mais j'ai adoré l'ambiance un peu malsaine et malaisante globale qui en émane. Il y a donc un signal vidéo qui rend fou, des cassettes qu'on insÚre dans le bide, une simili-religion télévisée, des épisodes paranoïaques, des snuff movies
 C'est pas à mettre entre toutes les mains !

Il y a une certaine patine. Faut dire que parler de violence de la télévision aujourd'hui ça fait un peu sourire. Mais bon tu transposes ça à l'Internet (ouai ça me fait marrer cette formulation) et hop tout est pareil. Disons qu'en vrai il tombe pas sur des émissions hertziennes mais sur un site ouaib louches chiffré accessibles via tor (le deep web toussa).

Franchement les effets visuels pratiques sont top. Les objets qui semblent battrent, l'Ă©cran du tĂ©lĂ©viseur qui perd sa rigiditĂ© et qui se dĂ©forme par son contenu qui semble vouloir s'en Ă©chaper, le bide, la main
 Rhaaa ce que j'adore ça. C'est dommage qu'il n'y ait pas plus de ce genre d'effets aujourd'hui. Sans blague, c'est un argument de vente suffisant pour un film face aux innombrables CGI, mĂȘme si c'est pas 100% rĂ©aliste ça donne direct une touche, un cachet.

Bon, il faudra que je me le refasse dans de meilleures conditions !