Wild Virgins

Histoire :

Mikio est téléprospecteur pour une assurance au japon. Il est le plus nul de son plateau téléphonique et est moqué par tous ses collègues sauf un avec qui il s'entend bien.

Akiyama est une nouvelle recrue qui semble assez réceptive à la passion de Mikio pour le super-héros Super-Puceau. Mikio est complètement coincé envers la gente féminine ce qui lui vaut d'être souvent moqué et ce qui explique qu'il est encore vierge alors que ses 30 ans approchent à grand pas.

Ressenti :

Et bien c'est très particulier. Ça joue beaucoup la carte de l'absurde à la japonaise. Et j'ai finalement que très moyennement apprécié. La blague est trop longue en fait.

Jouer sur le cliché des puceaux qui à leur trente ans deviennent sorcier c'est marrant. Ok, il y a du surnaturel ok. Mais après en tirer un film complet qui se tient et qui arrive à maintenir l'intéret là c'est une autre paire de manche et le film n'y parvient pas vraiment.

Au final, on se lasse assez vite et pourtant le film va assez loin dans l'absurde. Ça dérape à fond et bha, c'est ptet too much.

Le film n'a pas de page wikipedia en français ni même en anglais mais je suis parvenu à débusquer celle en japonais. Pas beaucoup d'info à en tirer du coup pour moi. Dans le casting j'ai reconnu l'acteur qui joue le réalisateur dans **One Cut Of The Dead mais c'est tout. J'ai pas une grande culture cinématographique japonaise…