1998

Fear And Loathing In Las Vegas

Histoire : En 1971, Raoul Duke un journaliste et son avocat Gonzo (Johnny Depp et Bénicio Del Toro) vont couvrir une course à moto dans le désert près de Las Vegas. Mais avant d'être un voyage pour le boulot, c'est avant tout un voyage dans le but de se défoncer avec tout un tas de drogues différentes. On va suivre les deux zigottos dans un week-end (ou plus ?) de folie.

American History X

Très gros film abordant le sujet du racisme, de la haine, de l'idéologie nazie avec toute la violence qui va avec. Derek est un néo-nazi convaincu qui un soir est en train de se faire voler sa voiture par trois noirs. Son ptit frêre Danny le réveille pour qu'il aille empêcher ça. Derek sort avec son flingue et tue un premier voleur, tire sur le second qui agonise alors que le troisième prend la fuite en voiture.

Saving Private Ryan

Allez un bon ptit Spielberg des familles ! Alors qu'une mère vient d'apprendre que trois de ses quatres gamins sont morts lors de la Seconde Guerre Mondiale, l'État-Major américain décide de monter une mission pour aller chercher le quatrième frangin afin de le ramener au pays. Le soldat Ryan a été parachuté derrière les lignes ennemies mais personne ne sait s'il est encore en vie et surtout où est-ce qu'il se trouve réellement.

Sphere

J'avais adoré ce film à sa sortie il y a plus de vingt ans (time flies). Le mélange science-fiction et horreur me titille toujours pourtant cette combinaison des genres est un appeau à nanar. C'est donc l'adaptation ciné d'un bouquin du fameux Michael Crichton donc c'est potentiellement à double tranchant. C'est fait par Barry Levinson qui a une filmo assez particulière avec quelques très gros films dont Rain Man ou bien le très étrange Toys.

Apt Pupil

J'ai trouvé le film assez meh. Le postulat de base d'un gamin qui en un clin d'œil reconnais un nazis 50 ans plus tard me semble déjà farfelu. Qu'ensuite il parvienne à recueillir tout un tas de preuve et tout… pareil je n'arrive pas à le croire. Tout ça dans le but d'assouvir une curiosité malsaine. Mouai. Non j'ai vraiment eu du mal à rentrer dedans. Et à vrai dire, il n'y a que vers la fin du film que j'ai trouvé que ça remontait la pente.

Dark City

Un sacré film assez méconnu et pourtant avec une palanquée d'atout. Comment se fait-il qu'il ne soit pas plus connu et reconnu ? Il a tout pour être un film culte : une esthétique entre La Cité Des Enfants Perdus et The Crow, des antagonistes entre les cénobites de Hellraiser et le juge DeMort de Qui Veut La Peau De Roger Rabbit, des effets à la Inception et une histoire qui pourrait sortir de The Twilight Zone.