2007

The Number 23

Histoire : Walter suit les conseils de sa femme et lit un livre qu'elle lui propose. Il développe très vite une obsession et pense être le sujet du livre à cause de certains détails assez proches de sa vie. Son obsession se transforme progressivement en parano où le nombre 23 revient constamment. Ressenti : Jim Carrey incarne ici un rôle sérieux mais au contraire de l'excellent Truman Show, le film est ici bien plus sombre en flirtant presque avec l'horreur.

Zodiac

Histoire : L'histoire vraie du tueur surnommé Zodiac dans les années 70 aux USA. Il contacte les journaux en leur transmettant des messages codés. La police tente donc d'élucider les mystères disséminés par le tueur. Ressenti : Bha c'était pas mal du tout. Le film se veut très réaliste avec une identité visuelle assez particulière. Les couleurs sont assez chaudes et douces avec un fort étalonnage soit bleu soit orange, c'est vraiment très joli.

The Cake Eaters

Histoire : Georgia est une jeune adolescente atteinte d'une maladie incurable qui l'handicape sévèrement. Elle sait qu'elle ne vivra pas longtemps mais les hormones la travaille un peu. À côté de ça Beagle est un jeune adulte dont le père est amoureux de la grand-mère de Georgia. Ressenti : Hmm pas vraiment mon genre de film. Le drame teinté de romance c'est pas trop ma tasse de thé. J'ai tenu jusqu'au bout et c'était supportable mais jamais je me le referai.

Ten Inch Hero

Histoire : Piper se trouve un ptit boulot dans une ptite sandwicherie de Santa Cruz. Elle rejoint une petite troupe où règne la bonne humeur. Elle souhaite retrouver la gamine qu'elle a mis à l'adoption il y a quelques années. Ressenti : J'espérais un film assez barré à la Clercks mais c'est au final bien plus gentillet. C'est pas mal mais pas aussi drôle et c'est clairement pas le but du film.

Diary of the Dead

Histoire : Des étudiants font un film d'horreur lorsqu'ils apprennent à la radio que vraisemblablement des morts reviendraient à la vie et tuerait des gens. Ils interrompent leur tournage pour rentrer chez leurs familles. Certains décident de filmer absolument tout pour documenter les évènements et avoir des preuves de la réalité qui semble quelque peu divergente de ce que racontent les médias. Ressenti : George Romero a cédé à la mode du found footage et c'est pas forcément déconnant.

No Country For Old Men

Histoire En 1980, Josh Brolin chasse tranquilou près de la frontière méxicaine, dans le désert du Texas. Il finit par tomber sur quelques pickups et des cadavres de-ci de-là. Il trouve également une grosse quantité de drogue et une mallette avec une grosse quantité de pognon. Un homme salement blessé l'implore de lui filer de la flotte mais se fera snober. Notre chasseur rentre chez lui plutôt content de son butin mais en pleine nuit ne parvient pas à dormir et décide de retourner apporter de la flotte au pauvre grars mourant.

The Man From Earth

Film fantastique/science-fiction que l'on ma recommandé plusieurs fois depuis quelques années. C'est un film avec un tout petit budget qui se passe dans un salon avec de moins en moins de meubles (déménagement en cours). Il s'agit d'une “fête” d'adieu d'un prof d'université interprêté par John Lee Smith avec ses collègues favoris tous profs émérites. Tout le monde se demande pourquoi il décide de partir. Ils ne parviennent pas obtenir de vraie raison, à chaque fois il prétend un besoin de changer d'air qui ne convainc pas grand monde.

1408

Bien qu'assez peu connu, c'est un très bon film. John Cusack est un écrivain assez con au premier abord. Il est spécialisé dans les bouquins un peu naze de Top 10 des X les plus hantés. C'est pas un écrivain à grand succès non plus mais suffisamment vendu pour en vivre tranquillement. Il croit pas du tout aux esprits/fantômes et compagnie même s'il écrit sur le sujet. Ce n'est qu'un job pour lui et du coup il va aller dans une énième "chambre hantée".

The Mist

Troisième adaptation d'un récit de Stephen King par Franck Darabont qui a pour l'instant réalisé un sans-faute. Et je dis bien pour l'instant. On retrouve des acteurs de ses précédents films d'ailleurs mais ce coup-ci on est dans un registre bien différent. On est ici dans un film bien plus horrifique et surnaturel. J'aime beaucoup l'histoire, c'est basique mais efficace : une brume étrange tombe sur un bled du Maine (le seul indice que j'ai perçu c'est le titre du journal local le Castle Rock Times).

Die Hard 4 : Live Free or Die Hard

Rhaaa l'épisode de trop. C'est too much de partout. Les cheveux sont plus là et le bon goût non plus. L'enjeu est d'ampleur nationale. C'est … fatigant et pourtant il y a Kevin Smith dedans. Bref on peut s'abstenir largement. Je l'avais vu à sa sortie sans l'apprécier bha dix ans plus tard le sentiment est confirmé. On sent que Bruce Willis commence à vieillir, ce genre de rôle ne pourra plus être crédible bien longtemps.