2019

Color Out Of Space

Ce film est tiré d'une nouvelle de H.P. Lovecraft et bha pour une fois c'est focus sur les monstres mais beaucoup sur l'ambiance, la désorientation, la folie, l'ambiance. Et ça, c'est bien ! De nombreux films ont l'idée d'adapter du Lovecraft et s'orientent vers le film d'horreur orienté action. Alors que bon il y a quand même une énorme part de l'angoisse qui ne provient pas des monstres en eux-mêmes mais plus de tout l'environnement.

Valhalla

Tiré d'un long métrage d'animation des années 80, ce film danois est tout sympathique. On suit les aventures de Røskva et son frère Tjalfe auprès des dieux de la mythologie nordique. Alors qu'ils sont tous les deux dans leur ferme familliale, le ciel s'assombrit. Quelques coups de tonnerre plus tard et voilà que frappe à la porte Loki annonçant sa venue ainsi que de son frêre Thor. Tous deux viennent passer un repas auprès de cette famille.

21 Bridges

Deux méchants armés vont braquer un restau où se trouve 30Kg de coke. Le restau est fermé, il ne reste plus qu'un employé (ou le patron que sais-je, mais franchement là je vous retarde en vous faisant lire cette digression alors que bon, on va pas se le cacher, cette information n'a aucune incidence sur le reste du film et pourtant vous venez de perdre trente secondes à lire ça alors que vous auriez pu découvrir la suite de l'histoire bien plus vite mais bon on s'égare) qui sera maîtrisé.

A Shaun The Sheep Movie : Farmageddon

Le studio Aardman est un ptit studio britain qui créer des vidéos d'animation en pâte à modeler (et autres techniques qui s'en approche). Ils sont responsables de la série des Wallace et Gromit mais aussi de quelques films de-ci de-là. Ils n'ont pas énormément de concurrence et pourtant arrive à toujours pondre des films supers. C'est tout coloré, mignon, drôle, universel même sans aucun dialogue. Le boulot doit être colossal !

Gemini Man

Un des meilleurs tueurs d'une agence gouvernementale quelconque usienne décide de prendre sa retraite à 51 ans. Ce cher Will Smith commence à ne plus trop supporter les atrocités qu'il commet. Mais bon, ça fait moyennement plaisir à son employeur qui préferrait l'envoyer ad patres. C'est un truc vu et revu jusque-là. C'est le meilleur, ils arrivent pas à s'en débarasser du coup ils envoient une nouvelle recrue pour l'abattre. Castagne castagne castagne en Colombie.

Viy 2 : Journey to China

L'histoire commence dans une cellule de la prison de la tour de Londres. Trois détenus enchaîné les uns aux autres patientent lorsqu'un pigeon voyageur se ramène avec un message. Et là ça devient déjà confus : j'ai pas vraiment compris ce que contenait ce message mais toujours est-il qu'un des détenu écrit un message au dos du papier et renvoie le pigeon. Il annonce être le Tsar de Russie et qu'il est détenu contre son gré toussa toussa.

Jojo Rabbit

Taika Waititi est un réalisateur et acteur en train de monter assez haut ces dernières années. Il a quand même pondu l'un des tout meilleurs films de vampires avec What We Do In The Shadows qui a ensuite été adapté en série (à voir absolument). Il manie l'humour superbement. Et là avec Jojo Rabbit il s'attaque à la Seconde Guerre Mondiale et au nazisme. Mais le pire, c'est qu'il aborde une facette un peu moins explorée qu'est l'embrigadement et la vie du peuple allemand pendant cette période.

Vivarium

Un film super intriguant et mystérieux. Un jeune couple se cherche un nouveau logement. Ils se rendent dans une ptite boutique d'un promoteur visiblement. Le vendeur est particulièrement louche et malaisant. Mais à un point qu'il est difficile de ne pas pouffer de rire face à son décalage. Bref, les voilà partis pour visiter une baraque dans un lotissement flambant neuf. Et c'est … calme … monotone … flippant. Il y a des dizaines/centaines de baraques similaires en tout point dans un ton de vert dégueulasse et ce à perte de vue.

The Gentlemen

Le film commence comme une pub pour la brasserie de Guy Ritchie. Matthew McConaughey se fait servir une English Lord de la brasserie Gritchie. Ça a l'air rafraîchissant et tout et pourtant j'ai peur. Déjà parceque j'aime pas la bière et est-ce que le réalisateur est toujours capable de faire des films de truands ? Sa filmographie récente s'est quelque peu éloignée de ses premières productions. Et je suis vraiment très fan de ses premiers films alors que ces derniers… bha déjà je les ai pas tous vu mais ensuite… bha… Voilà.

The Platform (El Hoyo)

Ce film est super. Mais vraiment super. Tout se déroule dans une … simili-prison. Dans chaque cellule se trouve deux personnes avec leur lit, un évier et un grand trou au centre. Par ce trou on voit les étages supérieurs et inférieurs où se trouvent d'autres cellules identiques. C'est donc une prison verticale. Il n'y a pas de portes pas de fenêtres à barreaux. Par contre pour le ravitaillement, par ce grand trou central arrive une plateforme qui descend de cellule en cellule avec pléthore de bouffe.

Guns Akimbo

Je sais pas vous, mais je suis souvent tombé sur le meme où l'on voit l'acteur Daniel Radcliffe tout bien habillé pour son rôle de Harry Potter et une autre image où il est complètement destroy, en peignoir chausson moche, en boxer avec des flingues aux mains. Et bien, ça sort de ce film. Ce film est carrément foufou d'ailleurs ça m'a fait pas mal penser à Wanted, une ptite pointe d'American Ultra, un soupçon Scott Pilgrim et ptet même du Crank.

Uncut Gems

Ce film m'a fait un double effet. Une bonne partie du film, le héros prend une très grosse part du film. Et … bha … il est vraiment insupportable. Ce personnage est relou au possible et a un comportement des plus déplorable. Constamment on a envie qu'il se fasse calmer/maîtriser/contrôler/ramener à la raison. Adam Sandler n'est pas un acteur que j'apprécie, car faut quand même avouer qu'il a une filmographie bien pourrie.

Countdown

Bouh ! Voilà, vous n'aurez probablement pas plus peur maintenant que devant ce film. C'est … mou … mauvais et peu inspiré. Bon bha voilà le concept : une appli de tel qui donne une date annonçant votre mort. C'est vieux comme le web… Sauf que là… houuuuuu … c'est vrai ! On a des bouts de latin dans le code source de l'appli. L'appli contient toute la base de donnée de tout le monde avec la date de péremption.

Doctor Sleep

La suite de Shining. Voilà rien qu'avec ça on sait que ça va être compliqué. Dur de passer après ce premier film surtout quarante ans plus tard. Dur de passer après le bouquin qui diffère également du film. Dur de passer derrière Stanley Kubrick. Dur d'être raccord avec le film et les deux livres. Déjà niveau continuité des acteurs, c'est pas mal du tout. Pour reprendre le rôle de maman Torrance on a Alex Essoe que je ne connaissais pas et qui visiblement en vrai est à des lustres de Shelley Duvall mais qui bien acoutrée/maquillée remplie pas mal le contrat (les ratiches mieux rangées tout de même).

3 From Hell

Troisième opus de la saga Firefly. Quoi ça vous parle pas ? La famille Firefly est la famille de crasseux imaginé par Rob Zombie qui a fait ses débuts en 2003 dans House Of 1000 Corpses et que l'on a retrouvé deux ans plus tard dans The Devil's Reject. On a donc le droit à une suite malgré la fin assez … définitive du précédent. C'est vrai, on a vu le bon Captain Spaulding, Baby et Otis se faire sacrément plomber dans leur bagnole sur fond de Freebird.

Simetierre (2019)

Nouvelle adaptation du roman Simetierre de Stephen King. C'est vrai qu'en ayant revu il y a peu la première adaptation, il y avait clairement moyen de faire un remake pour moderniser l'aspect technique et aussi obtenir un meilleur film en y consacrant plus de travail et de budget. C'est vrai, le premier n'était pas une grosse production et le succès de la sortie de Ça a poussé les studios à voir le film d'horreur comme un genre un peu plus bankable qu'auparavant.

Terminator : Dark Fate (6)

Annoncé comme étant l'opus qui doit relancer la licence suite à la perte progressive de l'amour du public (lié à la qualité des films) et bha pas tant que ça. Le réalisateur a été un peu aidé au niveau du scénar par James Cameron mais sans plus. Il est quand même pas mal. Il relève effectivement le niveau. Mais il est vraiment pas au niveau des deux premiers. Quel plaisir de revoir Sarah Connor et même John au début du film.

Jay & Silent Bob : Reboot

Rhaaa quel film chaotique. On retrouve quasiment tous les acteurs ayant déjà bossés avec Kevin Smith. Ce film est un petit cadeau pour les spectateurs mais aussi pour le réalisateur. Si vous avez déjà vu un de ses films vous allez forcément reconnaitre des têtes, des références, des caméos… J'ai vraiment beaucoup aimé. Mais faut dire que j'aime beaucoup les films de Kevin Smith. Et ce film est des plus méta.

The Lighthouse

On a là un film bien singulier. C'est un film en noir et blanc avec un format d'image presque carré et un son en mono. C'est un film atmospherique, oppressant, calme mais éprouvant. Très psychologique et plein de références assez obscures pour moi. C'est l'histoire de deux mecs qui doivent s'occuper de leur phare pendant un mois. Loin de tout, bravant des tempêtes, en autarcie. Petit à petit l'alcool coule à flot, les relations ne se détendent pas et la folie guète.

The Irishman

Je viens tout juste de finir le film (le générique tourne en fond) et en fait je sais pas. Autant j'ai vraiment adoré l'histoire et tout mais de savoir que Scorcese a 76 ans, que tous les acteurs du film ont la même tranche d'âge et de voir que la fin du film ils sont tous mort… Ça sonne trop comme un film d'adieu. Je n'ai pas été assidu dans la filmographie de Scorcese mais les quelques films que j'ai maté m'ont pas mal marqué (sauf Hugo Cabret).

Ad Astra

James Gray est un réalisateur mal aimé et qui peine à produire des succès commerciaux. Et pourtant il arrive à sortir des films avec de gros budgets et des gros castings. Et Ad Astra est l'un de ses plus gros succès bien qu'il n'ait pas réussi à ramener tant d'argent que ça. On a le droit à voyages interplanétaire des plus somptueux. Les images sont vraiment de toute beauté malgré une tentative de poursuite du réalisme.

Joker

Probablement l'un des films le plus marquant de 2019. La bande annonce voulait jeter le doute (et ça a fonctionné) : Est-ce un drame français comme on sait si bien les faire ? Et bien non, c'est un drame mais américain sur un personnage fictif mais tellement bien foutu qu'on croirait un vrai biopic sincère et tout. Les adaptations de DC Comics c'est toujours la roulette russe. Il y a beaucoup de daubes mais il y a quand même des fulgurence (merci Nolan).

Ready Or Not

Ce film est arrivé un peu comme un cheveux sur la soupe : “Tiens un film d'horeur, allez ça fait longtemps et vue le casting ça doit être une ptite daube habituelle.” Et bien non ! Ce film est vraiment sympatoche. Un famille bourgeoise s'adonne à un rituel un peu particulier lors de la nuit de noce des membres de la famille. Le nouvel arrivant dans la famille doit tirer une carte au hasard qui va définir un jeu qui devra être joué.

Anna

Un film de Luc Besson donc avec une héroïne loin d'être moche, qui va se transcender, qui est badass et qui va se faire malmener par les bonhommes. On est en plein dedans. C'est pas mauvais, ça se laisse plutôt regarder. Certaines scènes sont vraiment jolis et on sent que John Wick est passé par là pour les chorégraphies de baston. Si vous avez aimé Nikita bha… regardez Nikita mais ça devrait quand même vous plaire.

47 Meters Down : Uncaged

J'avais une heure à tuer sans trop savoir quoi faire du coup je me suis mis ce film. C'est un bon gros nanard merdique avec des adolescentes en maillot de bain dans des décors magnifiques. Je ne peux m'empêcher de vous en parler en détail, ça vaut le coup. Bon déjà, c'est le classique “Je désobéis pour faire la fête et je me fous dans une merde noire en faisant tous les choix les plus pourris”.

Midsommar

Quel film intriguant. Ça commence comme un gros drame, puis ça part dans l'insouciance à partir de la moitié du film c'est le malaise incessant. Et le pire c'est que lorsque tu crois être arrivé à l'apogée du malaise et PAN ! Une couche supplémentaire de malaise. Le rythme assez lent n'aide pas à se dissiper ce sentiment oppressant. Déjà de base j'ai tendance à trouver très étrange les communautés isolées et tout ce qui est respect des traditions mais alors là le combo des deux c'est l'horreur.

X-Men : Dark Phoenix

J'aime bien les personnages des X-Men même si certains sont un peu nunuches ou sous-exploités. Cet opus est vraiment pas terrible. On se fait chier. Sérieusement, l'histoire est bateau, c'est joliement fait mais c'est vraiment pas palpitant. Aucune empathie ne ressort de ce film. C'est ptet moi mais la Sophie Turner me laisse toujours de marbre : pour jouer les pleurnicheuses elle est forte mais pour jouer un personnage à la puissance démentielle … bha elle vaut pas chipette.

Iron Sky 2 : The Coming Race

Le un était sympa à flirter avec le nanard, lui donner une suite était risqué. La moquerie envers Apple ne pouvait que me faire plaisir. À cela qu'ils sont allés jusqu'à moquer la pub de 84. Le contrat est rempli même s'il est loin d'être drôle. Les références sont un peu partout. Et même avec un petit budget (mais tout de même confortable) ils ont réussi à avoir des effets spéciaux vraiment pas dégueu.

Ça : Partie 2

Cette deuxième partie est vraiment bien. On revoit les gosses (pfiouuu j'avais peur qu'ils ne soient que survolés dans cette seconde partie). C'est un plaisir de revenir à Derry pour y avoir quelques frissons. Ce second chapitre est bien moins effrayant que le premier je trouve. C'est bien plus visuel et fantastique ce coup-ci. Perso ça ne m'a pas dérangé mais je sais que ça rebute d'autres. Notre cher Pennywise est un peu moins amusant et plus monstrueux.

The Dead Don't Die

Ça commence lentement. Et puis vers la moitié du film ça continue lentement. Heureusement à la fin ça se finie… lentement. J'ai vraiment du mal à comprendre ce film : il y a un casting de folie, il y a quelquels très bonnes blagues (mais vraiment éparses) et bha voilà. Il se passe pas grand chose. On se fait vraiment chier. Ça monte en tension mais ça n'explose jamais. Des personnages sont montrés.

Men In Black 4 : International

Le quatrième épisode de Men In Black signe le début de la fin visiblement. Le casting des précédents épisodes a disparu (sauf Emma Thompson mais c'est un ptit rôle). Les nouveaux sont pas mauvais mais Chris Hemsworth dans ce rôle… bof. Par contre Tessa Thompson est pas mal du tout (après l'avoir détesté dans son rôle dans Westworld…). Ils ont alloué tout le budget pour l'esthétique du film et assez peu au niveau scénar.

Us

Un ptit film d'horreur de Jordan Peele. Il avait déjà fait l'excellent Get Out, bha là il revient avec Us. Et c'est franchement super. Les acteurs sont bons, les décors cools, l'ambiance bien stressante et les acteurs vraiment bons ! Un film d'horreur peut facilement être gâché par des acteurs un poil à côté du truc et ça me sort direct du délire mais là c'est pas du tout le cas.

Alita : Battle Angel

Je ne connais pas du tout le manga ni l'animé. J'ai trouvé que ça passait pas mal sans être non plus vraiment génial. Je pense que j'en garderai pas un souvenir très longtemps. Esthétiquement c'est vraiment propre, c'est bien animé, les acteurs sont… dans le ton. Bref c'est un moment sympa, mais je pense pas que ça devienne un film impérissable. C'est par contre bien trop lisse, apparemment le matériel d'origine est bien plus sombre que ce qui est dépeint dans le film.

Godzilla 2 : King of the Monsters

Je suis pas super fan de film de monstre. J'apprécie quand j'en vois un, mais je vais rarement en voir. Le "premier" était pas trop mal (en dehors de la fin où le gros monstre estime qu'il a fait son taf et qu'il peut partir fièrement retourner s'ennuyer sous l'eau…) du coup pourquoi pas une suite. Et bha en fait maintenant on sait pourquoi fallait pas. Les effets spéciaux sont impressionnants.

Once Upon A Time In Hollywood

Well well well, le tout nouveau Tarantino ! Sans surprise c'était bien. Les dialogues sont toujours aussi cool. Ça part un peu dans tous les sens pour au final une histoire plutôt simple mais c'est ça qui est bon. C'est toute une ambiance et tout. Les moments de tensions sont bons, les moments d'humour aussi, les plans contemplatifs bien réussis, les acteurs impecs. J'y suis allé sans m'être renseigné du tout, je ne savais pas de quoi ça allait parler.